Étoile couleur taupe avec typo manuscrite

Le Blog de la Girafe Étoilée

Conseils et bonnes pratiques pour vous accompagner dans l'éveil de votre enfant

La tétine : petit objet et grandes questions !

par | 3 Déc, 2020 | Éveil

Tétine jaune avec dessin de girafe

Tétine, tototte, sucette… Quel que soit son nom, la tétine fait quasiment partie du trousseau de votre enfant à la naissance. Mais est-elle nécessaire ? La tétine, bonne ou pas bonne pour votre enfant ? Quelle tétine choisir ? Comment la désinvestir plus tard ? La tétine, c’est un petit objet, mais un vaste sujet.

Un peu d’histoire

Évoquée dans certains écrits de l’antiquité, la tétine semble avoir toujours existé. On a retrouvé des croquis ou des modèles réalisés en bois, en tissus, en os, mais aussi en pis de vache, en corail, ou même en verre !

C’est à la fin du 18e siècle que les réflexions sur la tétine émergent et début 19e, des études s’intéressent au besoin de succion des bébés.

Bien que la tétine semble répondre au besoin naturel des bébés permettant de les « décoller » du sein de leur mère ou de leur nourrice, la polémique sur l’usage de la tétine traverse les âges.

Tout au long du 20e siècle, les débats font rage sur l’usage de la tétine que l’on accuse de nombreux maux : elle serait pleine de microbes et favoriserait les infections, elle ferait avaler de l’air aux bébés et provoquerait de l’aérophagie, elle déformerait la mâchoire, elle risquerait même d’étouffer les bébés…

Considérée au début du siècle comme dangereuse pour la santé des bébés, elle fait l’objet d’une loi en 1910 qui interdit la fabrication et la vente des tétines en caoutchouc. Puis, dans les années 50, elle est rendue populaire par le Dr Benjamin Spock, qui prône une approche plus douce et instinctive de l’éducation dans « The Common Sense Book of Baby and Child Care » (en français « Comment soigner et éduquer son enfant »).

La tétine continue tout de même à susciter des débats enflammés des spécialistes de la petite enfance. Certains y voient une alternative au fait de sucer le pouce, d’autres dénoncent l’usage abusif de cet embout qui clôt le bec des bébés et les empêcherait de s’exprimer.

Dans les années 80, la paix semble revenue autour de l’usage de la tétine qui fait alors son apparition dans les rayons des pharmacies et des supermarchés.

Et finalement, la tétine c’est bon pour bébé ou pas ?

Nourrisson qui dort avec sa tétine

La succion est pour bébé un plaisir en soi. Comme l’explique le pédiatre Dominique Leyronnas, c’est ce plaisir « qui conduit le bébé à rechercher le sein ou le biberon et le guide vers sa nourriture. C’est un moteur que la nature a voulu puissant pour permettre la survie de l’individu » (dans « Dico bébé, santé, soins, éveil »).

Le fait de téter répond donc à un besoin physiologique des tous petits. Que ce soit le pouce ou la tétine, c’est un réflexe qui se met en place naturellement dès la naissance de l’enfant. 

La tétine a un effet antalgique et apaisant pour les bébés, car le mouvement de succion libère des endorphines chez le nourrisson.

En anglais, on emploie le mot « pacifier » pour nommer la tétine. Dans ce terme, on entend bien le rôle apaisant que peut avoir la tétine pour un bébé, surtout lors d’une adaptation à un nouveau cadre de vie.

La tétine à la crèche

À son arrivée à la crèche, l’enfant se confronte à un nouvel exercice : vivre sa journée dans un lieu sans ses parents. La crèche est un des premiers lieux de séparation pour lui. La tétine est alors un merveilleux outil pour accompagner l’enfant dans cette expérience.

Il s’agit d’un objet de plaisir et de réassurance, mais aussi de son premier objet personnel. Il peut l’emmener avec lui et y avoir recours pour se rassurer, quand il en ressent le besoin.

À la crèche, il est donc indispensable que la tétine soit disponible pour lui, à un endroit accessible où il pourra la prendre ou la poser. Parfois l’adulte va ramasser la tétine et la poser à l’endroit prévu, il va alors le signifier à l’enfant pour qu’il puisse y avoir recours si besoin.

Comme le doudou, la tétine fait partie des objets transitionnels de l’enfant, il est de ce fait préférable qu’elle arrive le matin avec l’enfant et qu’elle rentre avec lui le soir. C’est aussi cette permanence de l’objet à ses côtés qui participe à le rassurer. 

En résumé, la tétine est un outil très important pour accompagner l’enfant sur son chemin vers l’autonomie.

Et aujourd’hui la tétine, ça ressemble à quoi ? Comment choisir sa tétine ?

bébé souriant avec tétine dans un lit blanc

Plusieurs modèles et plusieurs tailles de tétines sont proposés dans le commerce. Bout rond ou plutôt plat, petit ou gros, bébé va accepter ou rejeter le modèle qui lui sera proposé. Quoi que l’on en dise, c’est bébé qui choisit la tétine qu’il préfère.

À mesure que bébé grandit, il faudra peut-être changer de taille de tétine. Il y a plusieurs catégories d’âge. De l’embout tout petit et spécialement conçu pour s’adapter à la bouche du nouveau-né à la tétine beaucoup plus large pour les plus de 18 mois, tout est possible. Mais il est inutile d’investir systématiquement dans la taille supérieure, si l’enfant apprécie sa tétine et ne manifeste pas de besoin d’en changer.

Silicone ou caoutchouc, quel matériau choisir ?

Le silicone est transparent, sans odeur et sans goût. Souple et doux, c’est un matériau plus solide que le caoutchouc, mais il faut s’attendre à un prix plus élevé.

Le caoutchouc, quant à lui, se caractérise par sa couleur brune. Ce matériau est encore plus souple que le silicone, mais sa légère odeur peut être gênante. 

Si vous ne savez pas lequel choisir, proposez les deux à votre bébé et il fera naturellement son choix.

Toute ronde ou un peu plate, quelle forme et pourquoi ?

Il existe principalement 2 formes de tétines :

  • La tétine physiologique se caractérise par sa forme asymétrique. Cette tétine a été conçue pour s’adapter parfaitement au palais et éviter toute déformation. La langue est correctement placée, la mâchoire peut se développer correctement et sans risquer de déplacer les dents ;
  • La tétine anatomique a été développée pour ressembler au mamelon de maman. Sa forme est arrondie et symétrique. Cette tétine est adaptée pour les bébés allaités. Le changement du sein est simplifié.

Mais comment faire pour que bébé « oublie » sa tétine ?

un bébé attrape sa tétine

La grande crainte des adultes est souvent de créer de la dépendance chez l’enfant. Mais encore une fois, rappelons que la tétine vient combler un besoin de succion, naturel pour les bébés. 

Utilisée chez 80% des enfants de mois de 3 ans, la tétine est généralement désinvestie progressivement par la suite, d’abord au cours de la journée, puis totalement. La plupart des enfants s’en séparent naturellement au fur et à mesure de leur développement.

Et si certains enfants peuvent avoir du mal à s’en passer, il s’agira dans ce cas d’accompagner l’enfant dans sa démarche.

Il y a de bons livres pour enfants qui traitent le sujet avec humour et bienveillance. L’important est de ne pas brusquer l’enfant, et que finalement l’initiative vienne de lui.

Vous aimerez aussi…

Le Doudou

Le Doudou

Est-ce que mon bébé aura forcément un doudou ? Un doudou, rappelez-vous, vous en avez eu un quand vous étiez...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

venenatis, pulvinar Aenean sem, ut elit.