Étoile couleur taupe avec typo manuscrite

Le Blog de la Girafe Étoilée

Conseils et bonnes pratiques pour vous accompagner dans l'éveil de votre enfant

Le Doudou

par | 10 Août, 2020 | Éveil

Un enfant dort avec son doudou dans les mains

Est-ce que mon bébé aura forcément un doudou ?

Un doudou, rappelez-vous, vous en avez eu un quand vous étiez petit. Il s’appelait Plume, et vous vous souvenez encore du jour du drame où vous l’aviez oublié sur le banc du parc.  Aujourd’hui, il est peut-être jeté ou enfoui dans un carton à la cave, mais fut un temps, où vous ne pouviez vivre sans lui. Et bien, pour votre bébé, ce sera pareil !

Ma maman, mon doudou…

Le doudou, c’est un peu de vous. Quand vous n’êtes pas là, bébé a besoin de se rassurer, de trouver une stratégie pour vous « retrouver ». Et c’est là que Doudou fait son apparition. 

L’enfant va investir un objet de son choix, qui lui servira de support pour de se représenter mentalement ce dont il est séparé, en l’occurrence vous. Le doudou sera relié à ses images positives, que sont papa et maman. 

Le doudou en tant qu’objet transitionnel va symboliser le lien et permettre à votre bébé de se consoler lors des séparations. 

Moi, le monde, mon doudou.

Mais le doudou, c’est encore plus que votre clone ! Si la principale fonction du doudou est de tranquilliser l’enfant lors de l’absence du parent, il a un rôle également très important dans le développement psychique de l’enfant qui va pouvoir grâce à lui créer ses premières images mentales.

C’est l’importance du rôle de l’objet transitionnel que met en avant dans les années 50, le professeur Donald Winnicott, pédiatre-psychiatre-psychanalyste britannique.

Le doudou permet de faire le lien entre le monde intérieur et extérieur de l’enfant. Lorsque l’enfant suçote, caresse son doudou, les yeux dans le vague, il rêve, il déroule ses pensées. C’est dans cette aire transitionnelle qu’il intériorise ses expériences, relie ses émotions à des éléments externes et construit ses raisonnements. Et oui, il y a tout ça dans ce petit doudou-là !

Il a choisi le plus moche !

À la naissance de votre bébé, vous avez certainement reçu une ribambelle de petits doudous, tous plus mignons les uns que les autres. 

Votre bébé ne s’y intéresse pas, et puis finalement, vous ne savez pas pourquoi, c’est celui de tante Yvette qu’il choisit. Pas de bol, c’est celui que vous trouvez le plus moche. Vous avez beau lui en proposer d’autres, non, c’est celui-ci qu’il garde. Et bien soit, il va falloir vous y faire, ce sera lui, son doudou, son meilleur ami, celui qu’il emmènera partout, tout le temps avec lui. 

Rappelez-vous que l’important dans l’objet transitionnel, ce n’est pas l’objet en lui-même, mais bien comment l’enfant l’investit et le sens qu’il véhicule.

Et à la crèche, ça se passe comment ?

Si bébé a été avec maman jusqu’à son entrée en crèche, il est possible qu’il n’ait pas encore investi de doudou, puisque, comme on l’a vu plus haut, le doudou c’est vous. Dès son entrée en crèche il est primordial que l’enfant ait un objet transitionnel. S’il commence tout petit, il n’a peut-être pas encore investi d’objet. Vous pourrez alors en choisir un pour lui, l’important est qu’il ait votre odeur, celle de la maison.

En tant qu’objet transitionnel, le doudou symbolise le lien, la continuité. Il donc primordial que le doudou fasse, comme l’enfant, les aller-retour entre la maison et la crèche. C’est ce va-et-vient, qui donne du sens et crée la continuité des lieux pour l’enfant. 

Le doudou a un rôle très important à la crèche. Dans nos crèches, nous pensons que l’enfant doit pouvoir disposer de son doudou dès qu’il en ressent le besoin. Les doudous sont donc à libre-disposition des enfants. Cela rend l’enfant plus autonome et lui permet de gérer ses émotions, de faire la transition entre le connu et l’inconnu.

Le doudou a un statut particulier en crèche, bien différent des autres objets. Chaque enfant a son propre doudou, le doudou de l’autre ne suscite pas de convoitise. Au contraire, un enfant va plutôt rapporter son doudou à son propriétaire.

C’est cracra et ça pue !

Le principe du doudou est d’être trainé partout, d’être trituré, mâché, tété… Alors oui, il arrive que le doudou ne ressemble plus à rien et porte une odeur, disons…, forte…

Si vous étiez tenté de racheter le même pour faire un échange standard, oubliez tout de suite, cela ne marchera pas ! L’astuce qui peut fonctionner est d’avoir, dès que votre bébé a choisi son doudou, plusieurs exemplaires identiques et de les interchanger régulièrement pour qu’ils s’usent au même rythme et prennent chacun la même odeur rassurante.

Si cela ne fonctionne pas, il faudra vous faire une raison, car quoiqu’il en coûte à votre odorat, vous devez respecter doudou. 

Première possession externe à l’enfant, il l’aime, même mutilé, car toutes ces modifications sont le fait de l’enfant lui-même. D. W. Winnicott rappelle que « l’objet ne doit jamais changer, à moins que ce ne soit l’enfant lui-même qui ne le change . »

Lâche ton doudou, tu es grand maintenant !

Demander à un enfant de lâcher son doudou contre son gré, c’est comme lui demander de couper le lien entre sa mère et lui. Le doudou symbolise l’union, c’est un objet rassurant. Il ne doit donc jamais être un sujet de punition au risque de lui retirer tout son sens.

Concernant la fin du doudou, rassurez-vous, votre enfant ne rentrera pas à la FAC avec Tigrou sous le bras. À mesure que l’enfant pourra construire ses images mentales sans support extérieur, qu’il pourra imaginer, penser directement via son monde intérieur, il se détachera de son doudou.

L’enfant va désinvestir l’objet, comme il l’avait investi, seul, à son rythme, naturellement. Il n’y a donc pas d’âge défini où l’enfant désinvestit son doudou, mais en général, vers 2 ou 3 ans, il peut l’oublier dans la journée et le retrouver à la sieste.

Le doudou, vous n’y couperez pas !

À la fois lien entre maman et bébé, bébé et le monde extérieur, le doudou est un objet transitionnel incontournable qui aura d’autant plus d’importance que votre enfant entre en crèche. Vous ne le choisirez peut-être pas, mais vous devrez l’aimer et le respecter quoiqu’il soit, car il sera vous et le meilleur ami de votre enfant pendant quelque temps…

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *